Imprimer
Catégorie : Actualités

Alfred Merlin

Le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM – Ministère de la Culture) et la société iXblue ont dévoilé, à Marseille,  le 2 juillet 2021 le nouveau navire de recherche archéologique sous-marine Alfred Merlin, lors de la cérémonie de son Baptême en présence de sa marraine, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture, de Madame Annick Girardin, Ministre de la Mer, de Monsieur Benoît Payan, Maire de Marseille, de Monsieur Denis Robin, Secrétaire Général de la Mer, et de Monsieur Yves Le Trionnaire, Directeur régional de l’ADEME.

L’AGAM (2S) Jean-Marc Schindler, Président fédéral de la FAMMAC et Secrétaire perpétuel de l’Académie de marine assistait à ce baptême.

Destiné à étendre le rayon d’action et soutenir les activités maritimes croissantes du DRASSM, l’Alfred Merlin, construit à La Ciotat par le chantier naval iXblue, sera accueilli au service opérationnel courant juillet 2021.

D’une longueur de 46 mètres pour une largeur maximale de 10,80 m et un tirant d’eau de 3,20 mètres, l’Alfred Merlin affichera un déplacement de 400 tonnes. Il pourra atteindre une vitesse maximale de 15 nœuds et bénéficiera d’une autonomie de 10 jours de vivres et de 3 500 milles. Sa structure en composite, 60% plus légère que son équivalent en acier, permettra de réduire son impact environnemental : baisse des émissions de gaz à effet de serre, diminution de la consommation de fuel, suppression des traitements anticorrosion, amélioration de la signature acoustique sous-marine et limitation de la propagation des vibrations et des bruits sous-marins. Il sera, dans sa catégorie, le plus grand navire en composite au monde. Véritable concentré d’innovations technologiques, il se veut le précurseur d’une nouvelle génération de navires plus économes, plus écologiques et plus efficients.

A propos du DRASSM

Fondé par André Malraux, il a y plus d’un demi-siècle, le DRASSM, auquel l’Alfred Merlin est destiné, est un service à compétence nationale du ministère de la Culture qui a pour vocation d’inventorier, étudier, protéger et valoriser le patrimoine archéologique subaquatique et sous-marin de l’ensemble des eaux sous juridiction française, de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique et de l’océan Indien à la Méditerranée. Il est chargé de mettre en œuvre, en métropole comme en outre-mer, la législation relative aux biens culturels maritimes en liaison avec les administrations participant à l’action de l’Etat en mer. Service instructeur et prescripteur pour le domaine maritime, le DRASSM assure aussi le contrôle scientifique et technique des opérations d’archéologie préventive. Régulièrement sollicité à l’international le DRASSM dispose depuis l’origine d’un navire de recherche archéologique. L’André Malraux a ainsi succédé en 2012 à L’Archéonaute qui fut actif sur les côtes françaises de 1967 à 2005. Les missions du DRASSM connaissent une telle croissance qu’il a été décidé en 2018 de mettre en chantier un second grand navire.

A propos d’Alfred Merlin

Alfred Merlin, né le 13 mars 1876 à Orléans et décédé le 16 mars 1965 à Neuilly-sur-Seine, est un historien, archéologue, pionnier et fondateur de l'archéologie sous-marine, numismate et épigraphiste français. Il a été conservateur puis conservateur en chef des antiquités gréco-romaines du musée du Louvre de 1921 à 1946.